Notre Dame des Eclaireurs

L'amour du père Sevin pour la Sainte Vierge le pousse à lui décerner le vocable de Notre-Dame des Eclaireurs.

Il compose en son honneur de nombreux poèmes, et qui ne connaît pas le célèbre chant qui commence par                      "Le soir étend sur la terre son grand manteau de velours..." ?

Le soir étend sur la terre
Son grand manteau de velours
Et le camp calme et solitaire
Se recueille en ton amour.

Ô Vierge de lumière,
Etoile de nos cœurs,
Entend notre prière,
Notre-Dame des éclaireurs.

Ô douce Dame aux étoiles
Jette un regard sur ce camp
Où tes fils, sous leurs frêles toiles,
Vont dormir en t'invoquant.

Ô toi plus blanche que neige
Dans ton manteau virginal
Ta beauté, Vierge, nous protège
Contre la laideur du mal.

Que tes bontés maternelles
Veillent sur ceux qui sont tiens ;
Place ici comme sentinelles
Les bons anges nos gardiens.

Comme les tentes légères
Que l'on roule pour partir,
Garde-nous, âmes passagères,
Toujours prêtes à mourir.

Fais-nous quitter l'existence
Joyeux et pleins d'abandon,
Comme un scout, après les vacances,
S'en retourne à la maison.

Chantre de Notre-Dame, le Père Sevin a composé de nombreux poèmes, cantiques et méditations en l'honneur de Marie. C'est à la protection de la Vierge Immaculée qu'il confie la pureté des scouts dont la Loi a pour dixième article  : « Le scout est pur dans ses pensées, ses paroles et ses actes. » 


Ave Maria ! Quand viendra mon heure, prenez en pitié qui tant vous pria, et dans votre amour faites que je meure en disant encore Ave Maria !