Un chemin de croix 

29/03/2018

Le Père Sevin a vécu un douloureux chemin de croix durant le dernier tiers de sa vie, et son expérience rejaillit à travers plusieurs de ses écrits qui accompagnent le calvaire de son Maître et Seigneur...

Jeudi Saint

Cantique de la 2e Rencontre, écrit pour les Sœurs de la Sainte Croix de Jérusalem en en 1943

Ô Jésus, Seigneur bien-aimé, 

Nous venons a Toi à la lueur des lampes ardentes

Qui éclairent ton dernier repas !

Nous avons suivi Pierre et Jean pas à pas,

Et tu nous pardonneras si nous sommes imprudentes.

Permets-nous de nous agenouiller dans un coin de la Chambre Haute,

Comme de petits enfants que les parents font semblant de ne pas voir,

Et qu'ils sont tout de même contents de sentir auprès d'eux.

Permets-nous d'être là simplement, sans rien dire,

Et de Te regarder, lorsqu'au milieu de la table,

Tu prends le pain dans tes mains saintes et vénérables

Et que Tu le changes, Prêtre, en ton propre corps,

Et quand Tu fais boire à la ronde, à tes Disciples frémissants,

Le calice dont le vin béni est devenu ton propre Sang

Tu sais qu'un même amour autour de Toi nous groupe :

Ne pourrions-nous, Seigneur, boire, nous aussi, à la même coupe ?

Tu les fais Prêtres, tes amis, et nous, tes filles, nous savons bien

Qu'il faut des épaules d'hommes pour porter la croix du sacerdoce chrétien,

Mais du moins permets-nous, ô Seigneur bien-aimé,

S'il faut que ton sanctuaire nous demeure fermé,

Permets-nous de nous étendre prosternées sur les dalles,

Devant l'autel de ton sacrement,

Et de t'immoler silencieusement nos âmes

Que ta puissance peut faire sacerdotales.

Méditation sur Gethsémani

" Les trois apôtres ne comprennent pas la solitude et l'angoisse de Jésus... Ils ne prient pas ; mais s'endorment. 

Face à la souffrance et à la peur qui monte en Lui, Jésus reste seul. Car c'est vrai que le Christ a eu peur. Fils de Dieu, il a voulu être pleinement homme et descendre au plus profond de la solitude, de la tristesse, de la peur des hommes... pour nous en libérer. 

Dans nos moments de découragement, dans la tentation de tout laisser tomber, parce que nous sommes peut-être incompris, laissés de côté, jalousés... quand l'inquiétude, la souffrance parfois, nous tenaillent sans que nous puissions la partager... : tenir !

Tenir, en priant avec le Christ.En priant le Père avec lui : « Que ta volonté se fasse. »... Prier pour rester fidèle aux appels du Seigneur."


Vendredi Saint

Cantique de la 3e Rencontre, écrit pour les Sœurs de la Sainte Croix de Jérusalem en en 1943

Ô Jésus, Seigneur bien-aimé,

Nous venons à Toi dans les ténèbres de midi

Où Tu agonises sur la croix entre deux bandits.

Tous tes disciples ont abandonné :

L'un t'a trahi, l'autre renié,

Et les autres ont disparu. Ô Jésus, nous venons à toi.

Nous voulons être avec Marie, debout près de la croix.

Debout, s'il faut braver la foule et les injures,

Mais à genoux plutôt pour nous cacher dans tes blessures

Et T'adorer.

Méditation sur le mystère de la Croix

"Dans la Croix du Christ Ressuscité, nous contemplons le Mystère Pascal, la Victoire sur la mort et le péché et l'achèvement de la Rédemption qui vaut aux hommes la vraie liberté, le salut, la Résurrection. Nous annonçons un Christ crucifié, dont on ne peut être disciple sans se renoncer tous les jours.

L'Évangile de la Joie et de la Miséricorde est celui de l'effort (...) : il trouve son achèvement au Calvaire."