Chants

  • Nous aimons tous les scouts du monde
  • Notre-Dame de la Jeunesse

Nous aimons tous les scouts du monde

(pour le Jamboree de 1920)

1. Nous aimons tous les scouts du monde,
Frères chers que Dieu nous donna.
Dispersés sur la mappemonde,
Même loi tous les façonna.
Comme un flot qui nous inonde
Leur amour nous environna,

Refrain

Nous aimons tous les scouts du monde,
Frères chers que Dieu nous donna !

2. Nous aimons tous les scouts de France,
Ceux du Nord et ceux du Midi,
Arborant la Croix à potence,
L'Arc tout droit ou le Coq hardi.
Tendons-leur tous à la ronde
Les deux mains en criant hourra !

Refrain

3. Nous aimons les scouts d'Angleterre,
Les chers fils de Baden-Powell,
Ecossais fleuris de bruyère,
Au sourire si fraternel.
Irlandais à tête blonde
Que jamais la peur n'enchaîna !

Refrain

4. Nous aimons les scouts de Belgique
Que la Guerre a montrés si grands,
Les gaillards venus d'Amérique,
Canadiens familiers et francs.
Scouts de l'Inde et de Golconde,
De Melbourne ou Yokohama...

Refrain

5. Tous les scouts des pays de neige,
De la Suède et du Danemark,
Les grands gâs des fiords de Norvège,
Bons campeurs et tireurs à l'arc.
Portugais pleins de faconde,
Espagnols qu'on martyrisa :

Refrain

6. Nous aimons tous les Scouts Hellènes
Aux yeux clairs, au profil si pur,
Nous aimons les troupes Roumaines,
Et les Suisses au cœur très sûr.
Polonais à foi profonde,
Hollandais, Serbes et cœtera !...

Refrain

7. Tous vraiment nous nous sentons frères,
Puisqu'un Dieu pour nous tous est mort ;
Séparés par les vents contraires,
Nous voguons vers le même port.
Mais un jour, jetant la sonde,
Découvrant que la rive est là,

Nous verrons tous les scouts du monde, Frères chers que Dieu nous donna...

in "Les Chansons des Scouts de France"

Notre-Dame de la Jeunesse

Petite Vierge de quinze ans
Ô vous dont les traits ravissants
Charmaient l'Eternelle Sagesse,
Posez votre main sur nos fronts,
Car à Vous nous nous offrons
Notre-Dame de la Jeunesse !

Que nos yeux gardent leur clarté
Et par Vous qu'en soit écarté
Tout ce qui trouble et ce qui blesse ;
Loin, bien loin des sentiers communs,
Attirez-nous à vos parfums,
Notre-Dame de la Jeunesse.

Gardez-nous jeunes, pour aimer
La splendeur des bois embaumés,
Les fleurs, les étoiles qui naissent,
Et le spectacle triomphant
D'un Cœur de tout petit enfant,
Notre-Dame de la Jeunesse !

À l'heure du chaste désir,
Quand notre âme devra choisir
La compagne de sa tendresse,
Donnez-nous de lui présenter
Un cœur par Vous seule habité
Notre-Dame de la Jeunesse.

Sachant bien qu'où Dieu nous conduit
Demain est plus beau qu'aujourd'hui,
Faites que nous marchions sans cesse
D'un pas toujours plus enlevant,
Tournés vers le Soleil Levant,
Notre-Dame de la Jeunesse.

N'ayant voulu vieillir jamais,
Parvenus aux derniers sommets
Derrière lesquels Dieu se dresse,
Nous mourrons en Vous souriant,
À Vous, Perle de l'Orient
Notre-Dame de la Jeunesse !

1936, in "Les Chansons des Scouts de France"